Chapelle Saint Hervé


La chapelle Saint Hervé, en pierre de taille, fut construite aux XVe et XVIe siècles, elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 26 décembre 1922.

Elle abrite deux statues de Saint

Hervé. Selon la légende, saint Hervé, musicien talentueux et aveugle apprivoisa le loup qui avait dévoré son âne, il en fit une bête de trait pour tirer sa charrue, c’est pourquoi saint Hervé est toujours représenté accompagné d’un loup.

Lors de leur dévotion à saint Hervé, les pèlerins avaient pour habitude de lui offrir des crins de chevaux afin qu’il protège les troupeaux.

Particularités

Façade principale, côté ouest, petit clocher ajouré couronnant le pignon. Porte principale, située en dessous du clocher, flanquée de petits pinacles et surmontée d’une accolade à fleurons. Des crochets décorent tous les rampants des pignons et les contreforts de la façade principale comportent des niches. L’intérieur est entièrement voûté en bois avec sablières sculptées. La fenêtre principale du chevet s’orne d’une verrière du XVIe siècle.

Saint Hervé est aussi le patron des bardes et des sonneurs. Le pardon a lieu tous les ans, le dernier dimanche de septembre. C’est pratiquement le dernier de la série des pardons. Il ouvre et ferme une année pastorale.

Autour du pardon

La messe est suivie d’un repas puis des vêpres. Diverses animations, musicales et autres, sont également proposées afin de faire perdurer la tradition. Le repas partagé est souvent très simple. La fin du mois de septembre n’offre pas toujours le beau temps. Mais cela n’empêche pas de venir l’après-midi pour les vêpres.

En 2017, le P. Jean-Yves LE SAUX avait choisi de faire ses adieux au paroissiens après le pardon.

________________________________________

Pardon 2018