Chapelle Notre Dame de la consolation

Située à 6 kilomètres au sud-ouest de Gourin, la chapelle Notre Dame de la Consolation de Moustérien est une ancienne chapelle des Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem.

Le nom de Moustérien (Les monastères), indique la présence d’un monastère de Saint Jean fondé au XVe ou XVIe siècle, par les seigneurs de Kerbiquet. La chapelle a été entièrement reconstruite en 1874.

Une restauration intérieure et extérieure a été réalisée par les personnes du quartier. Située au bord de la route dans un petit village, elle surprend par son volume imposant.

Particularités

Sur l’édifice, on remarque des réemplois de l’église du XVIe siècle, la porte sud à arc en anse de panier et une niche avec sa statue au-dessus de la porte ouest.

La chapelle de Notre-Dame de la consolation possède de nombreuses statues. Dans une niche de la façade ouest, est représenté Saint-Jean, en granit (XVIe siècle). Sur la façade sud, la Vierge Orante, en granite (XVIe siècle) est à côté de quatre demi-reliefs de tête d’angelots. Au mur nord de la nef, une statue en bois polychrome (XVIIe siècle) figure Sainte Martyre.  Les bras Nord et sud, portent un ensemble de deux statues de Saint-Pierre et Saint Jean-Baptiste, en granit (XVe siècle) classées monuments historiques.

Toujours au nord, se situent le Christ en croix, Saint-Nicodème en bois polychrome (XVIIe siècle) et Sainte-Catherine (XVIe siècle) ; sur le bras sud, des statues en bois polychrome représentent Sainte-Marguerite et Saint-François-d’Assises (XVIe siècle). Le chœur accueille Saint-Joseph et l’enfant Jésus (XVIIe siècle), la Trinité (XVIe siècle) et trois statues de la Vierge à l’Enfant. Un vitrail ancien illustre la crucifixion. Une statue de Notre Dame de la Consolation a enrichi la chapelle à l’occasion de l’année Mariale en 1988.

Autour de la chapelle

A l’extérieur, près de la chapelle, le calvaire de Moustérien du XVIe siècle présente à la fois un Christ en croix et un Christ aux outrages qui n’a plus ni tête ni jambes représentant le Christ pendant la flagellation, les mains liées.

Les restaurations les plus récentes sont la pose de 3 portes neuves, la confection d’une bannière. La municipalité a fait restaurer le clocher en 2002. Un aménagement autour de la chapelle a été fait en 2003, à l’initiative du comité. Elle a également financé la restauration du vitrail transept sud en 2011 réalisé par Xavier Le DUIGOU. Ce vitrail de la fin du XIXe siècle est composé de onze panneaux. Les verres blancs forment une figure géométrique, auxquels s’ajoutent trois écoinçons de couleur bleu cobalt moyen et ambre.

Autour du pardon

Le pardon se déroule de dimanche qui suit le 15 août. Le samedi soir une messe suivie d’une procession aux flambeaux nous mène dans un champ où est allumé un feu de joie. Des vêpres sont célébrées le dimanche après-midi.