Chapelle Saint Méen

La chapelle datant de la fin du XVIe siècle est dédiée à saint Méen, moine puis abbé de Gaël de l’an 600 à 617, invoqué pour les maladies de peau.

À une cinquantaine de mètres se trouve une fontaine monumentale qui porte la date de 1615.

Le site de Saint-Méen est classé pour ses ifs centenaires qui jouxtent la chapelle et sa fontaine , le toit s’étant effondré vers 1935. La chapelle fut laissée à l’abandon des dizaines d’années

Quand, en 1975, une poignée de bénévoles décide de la restaurer, il ne reste guère que les murs de pierres envahis par les ronces et le lierre, des arbres y ont même pris racine. Trois pignons demeuraient ainsi qu’une imposante colonne cylindrique. Par la suite, seuls deux pignons ont pu être conservés. Les travaux de restauration se sont achevés en 1983 par les membres de l’association « les Amis de saint Méen ».

Lors du pardon de saint Méen, une fête profane avait lieu pour lever des fonds nécessaire à la restauration de la chapelle et aujourd’hui, elle permet l’entretien de la chapelle, de la fontaine et des abords.

Le pardon est célébré à présent le 1er dimanche de juillet.