Chapelle des Saintes Hélène et Ursule

Jusque-là privé, l’édifice a été offert à la commune par Hélène de Fraguier de Saint-Pierre, descendante de la baronne de Saint-Cyr, par acte certifié en novembre 2011, sous condition d’entretien et que la chapelle conserve sa fonction cultuelle chrétienne. Ce lieu était auparavant l’objet de deux pardons par an, l’un d’entre eux étant consacré à la bénédiction des chevaux.

Chapelle non datée (XVIIe siècle ?), située dans un espace libre, sur le bord d’un chemin au centre du hameau de la Villeneuve-Runellou. Le pignon et la toiture ont été refaits en 1951.

Elle adopte un plan rectangulaire à vaisseau unique, terminé par une abside à pans .Le chœur liturgique et limité par un emmarchement et un table de communion.

Les façades ouest et sud sont ouvertes d’une porte en arc en plein cintre et d’un oculus à l’aplomb. La façade nord est aveugle et le petit clocher est couronné d’une fausse coupole. Cette chapelle se rattache à l’architecture locale du XVIIe siècle; la disposition des ouvertures et le petit clocher sont comparables à ceux de la chapelle Saint Guénin.

L‘autel et le retable en bois polychrome datent de la fin du XVIIe siècle. Un ensemble de deux statues d’angelots et une statue de Vierge à l’enfant de même facture sont entreposés hors de l’édifice.

Des travaux de rénovation de la chapelle Sainte-Hélène et Sainte-Ursule ont été effectués récemment: réfection complète des portes des deux entrées, remise en état de divers éléments du patrimoine, bancs, autel, table de communion… Les dates de célébration des pardon sont devenues vagues: était-ce en août ou en octobre ?… Et la bénédiction des chevaux, le troisième dimanche de juin ?   La célébration du pardon reprend à la chapelle dédiée aux Saintes Hélène et Ursule. Il n’a pas eu lieu pendant un certain temps. A la demande des sympathisants et des chrétiens, il aura lieu ce dimanche 14 octobre 2018. Messe à 10H30.

Renaissance du pardon

Ce dimanche 14 octobre 2018 a vu renaître le pardon de cette chapelle dédiée aux saintes Hélène et Ursule.  Les paroissiens et les anciens attachés à ce lieu de prière, se sont rassemblés malgré le temps maussade, pour faire revivre cette fête en latence depuis des décennies. La date du dernier pardon est imprécise dans la mémoire des voisins et des paroissiens. Il semble que cela remonte aux années 1950/60. Il y avait en réalité deux pardons.
 
Le premier pardon était célébré en juin, à la Saint Eloi et plus précisément à la date anniversaire de la translation de ses reliques en 1157. De nombreux fidèles accouraient des environs  car c’était l’occasion du rassemblement et de la bénédiction des chevaux, moteur et fierté du monde rural.
 
Le second pardon se déroulait en octobre, ponctuant la fin des travaux estivaux. On célébrait sainte Hélène et sainte Ursule aux airs du cantique dédié à sainte Hélène:
 » Santez Helen
Er groéz e hues kavet
Hélen mil guéh eurus
Arlerh hu perhinded
Graeit d’emb guélet Jézus… »