Chapelle Saint Michel

La chapelle du Moustoir est située sur une colline, et elle pourrait être vue de loin si elle n’était pas masquée en partie par un rideau d’arbres. Elle a été reconstruite en 1877 comme l’indique une inscription au-dessus de la porte ouest. Elle est dédiée à saint Michel, l’un des archanges les plus populaires. Saint Michel représente la victoire de Dieu sur toutes les puissances du mal et son caractère tutélaire fait qu’il se trouve particulièrement honoré sur les lieux élevés.

La chapelle a été reconstruite à l’initiative de la paroisse de Roudouallec, sur l’emplacement d’un édifice plus ancien, sans doute, mais dont on ne sait rien. Le nom du village « Le Moustoir » évoque la présence d’un monastère un peu plus bas. Aujourd’hui, une petite fraternité occupe les lieux et redonne à ceux-ci une certaine vie par des animations spirituelles. L’édifice est très simple, il est bâti sur un plan rectangulaire avec un chœur polygonal et une sacristie accolée au nord-est. La chapelle renferme une statue en pierre de saint Michel du XVIe siècle, avec l’épée et la balance destinée à la pesée des âmes au jugement dernier. Il est vêtu d’un manteau et d’une armure, les pieds posés sur le dragon qu’il vient de terrasser. On y voit aussi une statue en grès polychrome du XVe siècle représentant la Vierge assise et couronnée. L’enfant Jésus est debout sur son genou gauche, il est vêtu d’une tunique, il bénit et tient un globe dans la main gauche. Le pardon a lieu le troisième dimanche de septembre, il commence par la célébration de la messe à l’église. Ensuite la procession descend jusqu’au petit plan d’eau du Moustoir où a lieu un feu de joie. On ne va plus à la fontaine, difficilement accessible actuellement, mais toujours là, et dont le ruisseau marque la limite entre Roudouallec et Gourin. Le comité fait des efforts pour maintenir une fête profane dans le but de financer les gros travaux de consolidation des murs.

PARDON 2019