Message Paroisse virtuelle (4)

Bonjour en ce vendredi 3 avril  où nous retrouvons pour un nouveau message. Aujourd’hui, je n’ai pas de nouvelles vraiment nouvelles … Certains me disent que le confinement continue. Ils ont  de la chance de vivre à la campagne, d’avoir un coin de verdure ou un jardin. Cela permet de s’oxygéner… D’autres ont leur travail, d’autres s’occupent. Tous ont le souci de prendre des nouvelles des uns ou des autres, parents, isolés…

Le plus difficile, c’est pour ceux et celles qui ont des familles en EHPAD et que beaucoup sont confinés dans leurs chambres. Heureux, s’ils peuvent se téléphoner. Même chose pour ceux qui ont des membres de la famille hospitalisés…et c’est le cas de  plusieurs dans nos paroisses

Une bonne nouvelle : « Sébastien va mieux, même s’il a encore des quintes de toux fortes dans la journée, mais qui reviennent de moins en moins fréquemment » nous dit Catherine Wardzinsky. Cela nous tranquillise.

     Samedi, le message de la paroisse virtuelle essaiera de donner les indications pour vivre dans le confinement la Semaine Sainte…

 Voici maintenant l’évangile d’aujourd’hui :

ÉVANGILE

Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant !

Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie ; tu as les paroles  de  la vie éternelle.                    

Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant !

Banniere_aelf

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 10, 31-42)

En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »

          Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ?  Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie.  Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.

 Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. »

   Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains. Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

Méditons ensemble

Nous lisons maintenant le chapitre 10 de l’évangile de Jean. Nous sommes à la fête de la Dédicace du Temple, une grande fête (Hanoukah) car elle rappelle le souvenir de la reconstruction du temple profané lors des persécutions des Séleucides, officiers d’Alexandre le Grand  qui règnent de la Méditerranée à l’Indus de l’An 305 à l’An 64. Ce sont les fameux résistants, les Maccabées qui libèrent leur pays  et remettent le temple en état. Jésus vient à cette fête ; il est questionné un fois de plus. Jésus emploie un raisonnement que  les scribes utilisent en utilisant des versets de la Bible pour montrer que s’il se les applique, c’est à bon droit. 

      Si des juifs veulent le lapider au début, c’est qu’il a affirmé qu’il est le berger à qui le Père a confié les brebis : il associe le titre messianique de berger comme David au don fait par le Père ; ils ne peuvent l’entendre sans protester.

      Jésus échappe à leurs mains et se réfugie dans la vallée du Jourdain. Là des gens viennent vers lui ; ils gardent le souvenir de Jean le Baptiste et beaucoup crurent en lui.

 ° Hier, je vous conseillais – si vous aviez le temps –  de relire dans la Genèse ce qui est dit d’Abraham. Aujourd’hui, je vous signale  des passages du Nouveau Testament qui lui donnent une grande place pour faire prendre conscience de la foi au Christ ; C’est surtout saint Paul qui lui donne une place de modèle. C’est développé dans la Lettre aux Romains au chapitre 4 (Rm, 4, 1- 23). C’est un peu difficile mais en temps de confinement ! Dans la bible si vous lisez les textes mis en référence dans la marge ou en notes, vous trouverez la Lettre aux Galates, nos cousins germains d’Asie Mineure, des têtes dures aussi : surtout le chapitre 3 (Gal, 3)  

Prière du Temps Présent :

En ce vendredi, levons les yeux vers le Fils de Dieu, mort sur la croix, vivant pour les siècles.

R/ Par ta souffrance et par ta croix, sauve nous .

Tu as lutté contre Satan. R/

Tu as connu la soif et la faim.R/

Tu as enduré la fatigue du chemin. R/

Tu n’avais pas d’endroit où reposer ta tête. R/

Tu as été rejeté par ton peuple.R/

Tu as été abandonné par les tiens. R/

Tu as fait la volonté du Père. R/

NOTRE PÈRE

Prière : Pardonne, Seigneur, les torts de ton peuple ; puisque notre faiblesse nous a rendus captifs du péché, que ta tendresse nous en délivre.

HYMNE : POINT DE PRODIGUE

Abbaye de Chambarand

Bonne journée et bon courage.