bulletin paroissial

CORONAVIRUS-CLUSTER-CAREME

A l’heure du Covid-19, nos autorités sanitaires et politiques nous conseillent avec insistance de nous confiner à la maison pour faire barrière au virus du Covid-19. Plus de rassemblements, plus de messes publiques, plus d’activités dans les écoles (travail à domicile privilégié), plus de travail (télétravail encouragé), bref, plus d’activité non essentielle et non urgente.

S’OCCUPER UTILEMENT

Dans ces conditions, comment occuper son temps, comment meubler ses journées ? Le travail ne manque jamais à la maison. Si vous ne dédaignez pas mettre la main dans le cambouis, vous verrez qu’il ya du ménage à faire, des mûrs à rafraichir, un meuble à réparer, etc. Malheureusement, le sondage publié hier mercredi 18 mars sur les chaînes de télévisions, les antennes des radios et le lendemain dans les journaux prouvent qu’à l’heure du coronavirus, l’occupation préférée de beaucoup devient la pornographie ! Quelle horreur !

NOUVEAUX SIGNES DES TEMPS, NOUVEAU VOCABULAIRE

Ces derniers temps, nous avons appris un nouveau vocabulaire : CLUSTER. C’est un terme anglais qui, actuellement revient très fréquemment dans le langage médical, scientifique et médiatique. On pourrait le traduire littéralement comme « grappe », « groupe ». Appliqué au coronavirus, il signifierait « foyer épidémique », c’est-à-dire « zones de circulation active du virus », d’après le ministère français de la santé.

Ne faisons pas de nos âmes et de nos réseaux d’amitié des zones de circulation active de la porno, du déni de la réalité et de de la théorie du complot.

Le Concile Vatican II (1965) a beaucoup mis en avant que l’attention aux signes des temps était un devoir urgent pour l’Eglise. Elle doit savoir les discerner et les interpréter à la lumière de l’évangile et de la foi. Le Pape Jean XXIII employait cette formule de « signes des temps » pour souligner que dans la vie et la société humaine, beaucoup de mutations s’étaient opérées et que l’Eglise devait tenir compte de ces situations nouvelles pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ toujours actuelle.

CONFINEMENT, PRIERE ET SOLIDARITE

Ainsi donc, une chose est sûre, notre Seigneur ne nous parle pas seulement dans les moments de joie et d’abondance. Il nous parle aussi dans des situations d’épidémie comme aujourd’hui. Si nous devons écouter les conseils des spécialistes pour nous protéger et protéger les autres, nous devons également écouter le Seigneur qui nous dit : « N’ayez pas peur » (Jn 6, 20). Gardez courage, « J’ai vaincu le monde » (Jn 6, 33). Encourageons-nous mutuellement par la prières les uns pour les autres, par des appels téléphoniques pour prendre des nouvelles des uns et des autres.

Ce matin du 19 mars, le quotidien OUEST-FRANCE racontait le cas d’une vieille dame de 91 ans qui était occupée à jardiner chez elle. Tout à coup, elle entend une voie fluette d’un garçon de 10 ans l’interpeller : Madame, Madame…avez-vous besoin de quelque chose ? La brave dame s’approche et découvre ce voisin qu’elle voit rarement parce que d’habitude il va à l’école toute la journée. Elle était émue et a remercié. Voilà quelque chose de plus intelligent à faire circuler.

Nous les chrétiens, ne nous arrêtons pas là, prions le chapelet, prions avec Marie, lisons la Parole de Dieu…Unissez-vous à vos prêtres qui célèbrent tous les jours des eucharisties pour vous, pour vos frères défunts, pour vos situations d’épidémies et autres événements douloureux. Trouvez votre paix dans le Seigneur et dans la communion spirituelle de son Corps. Sur notre site, vous trouverez une très belle prière d’acte de communion spirituelle rédigée par Monseigneur Centène à l’intention de vous tous. Elle est très belle, je vous la recommande très vivement. BON COURAGE A TOUS ?

P. Emile BIGUMIRA