Les jeunes de notre pays à Lourdes

Le pèlerinage des jeunes à Lourdes. Du 30 avril au 5 mai. 

 

Cette année le pèlerinage des jeunes a rassemblé 120 jeunes venus de différentes paroisses du diocèse. Certaines paroisses étaient moins représentées que d’autres. L’hébergement au « Village des jeunes » ne permettait pas d’aller au-delà de 150 jeunes. C’est un lieu organisé en pavillon. Les chambres vont d’une capacité de 2 lits à plus. On avait même des jeunes logés dans des dortoirs de 14 lits ! Le cadre est idéal pour des rencontres en T.A., c’est-à-dire en Tranche d’Âge. Il y a une chapelle où nous avions la messe. Les repas étaient pris au self où tout le monde faisait la queue, le plateau à la main.

Avec le Diocèse de Vannes, d’autres jeunes étaient aussi logés là : Lille, Quimper. L’ambiance est bonne. La nourriture suffisante. Chacun mangeant ce qu’il pouvait de ce qui lui est servi. La ration était identique. Avec le groupe des jeunes, 8 prêtres et de nombreux animateurs, animatrices. 

Pour animer les messes et les temps de rassemblements, un groupe de jeunes du doyenné d’Allaire ont donné de leur talent. Ils chantent et jouent divers instruments : guitare, batterie, guitare basse, clarinette, violon, … 

« FAITES TOUT CE QU’IL VOUS DIRA »

Notre évêque, comme chaque année, a passé quelques jours avec nous. Il nous a entretenu sur le thème de l’année : « FAITES TOUT CE QU’IL VOUS DIRA ». Les jeunes l’ont côtoyé aussi lors des repas qu’il a pris avec eux au self. Ensemble, nous avons vécu aussi la procession aux flambeaux. Lorsque le temps le permettait. En effet, il n’a pas fait beau tous les jours…. Ce qui nous faisait un peu regretter la Bretagne. Alors que nous avions 6° à Lourdes, il faisait 15° à Gourin… Ciel couvert, crachin et même pluie. Ce qui a empêché la procession eucharistique du jeudi. Avec des jeunes collégiens et lycéens qui le voulaient, nous avons pu vivre le chemin de croix dans la montagne. On a profité de l’accalmie. Cependant, un jour de la semaine a vu le soleil briller. 

Lourdes est un lieu de grâces

Même si nous logions au Village des jeunes, plusieurs activités se passaient sur les sanctuaires.  Dès le début du pélé, il était proposé aux jeunes de vivre un parcours en fonction de leur ancienneté. En effet, on avait le choix. A ceux qui venaient pour la première fois à Lourdes, on proposait de faire le circuit sur les pas de Bernadette. En visitant les lieux où elle a vécu. Un autre parcours comportait une rencontre avec l’OCH : Office Chrétien pour les Handicapés. C’est toujours un temps-fort. Enfin, un parcours sur les sanctuaires. Ainsi donc, tous les jeunes présents ont pu visiter les basiliques et chapelles et passer à la grotte. Certains ont même pu aller aux piscines. La Vierge Marie a dit à Lourdes : « Allez boire à la source et vous y laver » Tous ensemble, nous avons eu le chapelet à la grotte. Dans l’après-midi, un grand goûter nous rassemblait dans la prairie. Chacun a pu prendre le temps de prier et confier les intentions qu’il portait. Nous avons brûlé des cierges pour accompagner nos prières. 

 

Lourdes est un lieu de grâces et de rencontres. Nos jeunes ont pu faire la connaissance de d’autres jeunes du diocèse. Vice-versa. Chacun demandant où se trouvait Gourin. L’occasion était propice pour parler de ce secteur que beaucoup connaissent mal ou pas du tout. 

Une expérience à renouveler

Emmeline, Louisette, Anna, Nicolas, Antoine, Pauline, Coralie et Clément ont chacun eut à parler de Gourin et du Faouët. Leurs doyennés. Ils ont fait aussi l’expérience de la fraternité. Autant de beaux souvenirs qu’ils portent dans leur cœur.  Autant de contacts qu’ils gardent précieusement dans leurs téléphones. Ils en témoignent. Lourdes, leur a apporté quelque chose qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. 

 

C’est avec un pincement au cœur, qu’on a vécu la veillée d’envoi. Comme l’année dernière, les lycéens au nombre de 16, ont préparé des sketchs inspirés de l’évangile de Saint Jean. Il y a eu les scènes des premiers chapitres, pour finir avec le chapitre 2 : les Noces à Cana. Ils ont su préparé le spectacle en trois jours. Nicolas, un jeune de chez nous, a eu le rôle du marié. Après la veillée, un dernier passage à la grotte le vendredi soir. A la grotte de Lourdes Bernadette aimait s’y rendre. Nous aussi, si on le pouvait on s’y rendrait tous les jours. 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *